Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Eglise luthérienne

de la Rédemption

16, rue Chauchat, 75009 Paris

1844 - Cavaillé-Coll

1912 - Mutin

1958 - Roethinger-Boisseau

2019 - François Delangue

II/20 - traction mécanique - composition

L'église évangélique luthérienne de la Rédemption a été aménagée dans une ancienne halle de l'octroi, construite entre 1821 et 1825. C’est l’'architecte François-Christian Gau qui est chargé de transformer le bâtiment en conservant ses 4 premières travées, entre 1841 et 1843. Après son décès, l'église est terminée par Théodore Ballu. Après 1870, la paroisse fut affectée aux luthériens alsaciens réfugiés à Paris. Elle eu comme paroissiens célèbres, la princesse Hélène de Mecklembourg- Schwerin, belle-fille du roi Louis-Philippe qui a été l’instigatrice de la construction l’église et en fut une fidèle assidue, Paul Gauguin, ainsi que le baron Haussmann. Ce dernier offrit le magnifique crucifix de la Table de Communion, en ivoire.

Organiste titulaire

? Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : Alexandre Cellier, Henri Gagnebin.

Concerts

-

Cultes avec orgue

Le dimanche à 18h30 Vidéo -
Photo : @aristidecavaillec0ll En 1841, l’ Eglise luthérienne de Paris se vit attribuer un deuxième lieu de culte, après les Billettes. Dès l’été 1842, des devis furent proposés par Cavaillé-Coll et le projet définitif (deux claviers de 13 jeux : 7 au GO et 4 au Récit) fut élaboré par le chevalier Neukomm. L’instrument fut réceptionné le 2 mai 1844, par Boëly et Neukomm. Sigismond Neukomm était d’origine luthérienne et ami de l’organiste titulaire L. Renckhoff. C’est tout naturellement vers lui que l’on se tourna pour l’inauguration. En 1907, Mutin y fit un relevage et fut finalement appelé à réaliser des travaux plus conséquents en 1912. L’instrument fut alors agrandi et son étendue fut augmentée: 20 jeux sur deux claviers de 56 jeux et un pédalier de 30 marches. L’instrument fut alors inauguré par Louis Vierne, le 16 décembre 1912. Par la suite, l’instrument fut entretenu par Mutin, Gutschenritter et Helbig jusqu’à un relevage complet effectué en 1958, par la Succursale Roethinger de Poitiers. En 2019, de gros travaux soient entamés par le facteur François Delangue qui dépoussière les 1054 tuyaux et installe un moteur neuf .
Les orgues de Paris

Eglise luthérienne

de la Rédemption

16, rue Chauchat, 75009 Paris

1844 - Cavaillé-Coll

1912 - Mutin

1958 - Roethinger-Boisseau

2019 - François Delangue

II/20 - traction mécanique - composition

ORGUES DE PARIS © 2021 Vincent Hildebrandt LES ORGUES
Photo : @aristidecavaillec0ll En 1841, l’ Eglise luthérienne de Paris se vit attribuer un deuxième lieu de culte, après les Billettes. Dès l’été 1842, des devis furent proposés par Cavaillé-Coll et le projet définitif (deux claviers de 13 jeux : 7 au GO et 4 au Récit) fut élaboré par le chevalier Neukomm. L’instrument fut réceptionné le 2 mai 1844, par Boëly et Neukomm. Sigismond Neukomm était d’origine luthérienne et ami de l’organiste titulaire L. Renckhoff. C’est tout naturellement vers lui que l’on se tourna pour l’inauguration. En 1907, Mutin y fit un relevage et fut finalement appelé à réaliser des travaux plus conséquents en 1912. L’instrument fut alors agrandi et son étendue fut augmentée: 20 jeux sur deux claviers de 56 jeux et un pédalier de 30 marches. L’instrument fut alors inauguré par Louis Vierne, le 16 décembre 1912. Par la suite, l’instrument fut entretenu par Mutin, Gutschenritter et Helbig jusqu’à un relevage complet effectué en 1958, par la Succursale Roethinger de Poitiers. En 2019, de gros travaux soient entamés par le facteur François Delangue qui dépoussière les 1054 tuyaux et installe un moteur neuf .

Organiste titulaire

? Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : Alexandre Cellier, Henri Gagnebin.

Concerts

-

Cultes avec orgue

Le dimanche à 18h30 Vidéo -