Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Notre Dame

de Clignancourt

2, place Jules Joffrin, 75018 Paris Orgue de tribune

1893 - Merklin

1970 - Beuchet-Debierre

1988 - Barbéris

1990/2010 - Dargassies

II/26 - traction mécanique - composition

Orgue de choeur

1898 - Merklin

2000 - Fossaert

II/14 (13) - traction mécanique -

composition

Photos des buffets : Jeroen de Haan
L’église Jusqu'à l'avènement du Second Empire, Clignancourt n'était qu'un petit village de campagne au nord de Paris. Pour le culte, ses habitants étaient rattachés 'à l'église Saint-Pierre- de-Montmartre. En 1853, les villageois demandèrent l'autorisation de construire une nouvelle église, autorisation votée en 1858 par le Conseil municipal de Paris. La première pierre fut posée en mai 1859. La construction, en style néoroman, fut confiée à l'architecte Paul-Eugène Lequeux (1806-1873). En 1863, un décret impérial créa la nouvelle paroisse dont l'église est dédiée à Notre-Dame de l'Immaculée Conception de Clignancourt. Sous la Commune, l'église fut saccagée. Bien qu'elle souffre d'un léger manque de lumière l’église possède de très belles toiles réalisées par des artistes de renom (Félix-Joseph Barrias, Michel Dumas, Romain Cazes). Son chœur orné de peintures murales et de vitraux figuratifs dégage une chaleur artistique certaine que lui dispute une très belle chapelle axiale de la Vierge. La nef est décorée de vitraux historiés dans le style Art Déco. Messes avec orgue Le samedi à 18h30, le dimanche à 10h et 11h30 L’orgue Le grand-orgue de tribune a été construit par Merklin en 1893. Méticuleusement entretenu, il est resté intact jusqu’en 1970. A cette date, la Maison Beuchet-Debierre réalisa un agrandissement du grand-orgue et une ré- harmonisation complète de la tuyauterie fut confiée à J. Picaud. A cette occasion, des Pleins- Jeux neufs furent ajoutés. En 1988, des travaux complémentaires furent effectués par Jacques Barbéris et la Manufacture Parisienne des Grandes Orgues ayants pour but d’améliorer l’instrument qui souffrait du chauffage. En 1990, le facteur Dargassies effectua une restauration complète qui permit de corriger la réharmonisation effectuée de 1970. 7 jeux neufs furent posés (Doublette 2’ au GO, Fourniture/Cymbale au GO ; Flûte Harmonique 8’, Flûte Octaviante 4’, Octavin 2’ et Carillon III au Récit. L’orgue a ainsi retrouvé sa couleur symphonique. L’orgue de chœur Cet orgue a été construit par la Maison Merklin en 1898. Il est resté proche de son état d’origine ( à part le soubassement arrière qui a été agrandi dans les années 1970) et a été restauré par Yves Fossaert en 2000.
Les orgues de Paris

Notre Dame

de Clignancourt

2, place Jules Joffrin, 75018 Paris Orgue de tribune

1893 - Merklin

1970 - Beuchet-Debierre

1988 - Barbéris

1990/2010 - Dargassies

II/26 - traction mécanique - composition

Orgue de choeur

1898 - Merklin

2000 - Fossaert

II/14 (13) - traction mécanique -

composition

Photos des buffets : Jeroen de Haan
ORGUES DE PARIS © 2021 Vincent Hildebrandt LES ORGUES
L’église Jusqu'à l'avènement du Second Empire, Clignancourt n'était qu'un petit village de campagne au nord de Paris. Pour le culte, ses habitants étaient rattachés 'à l'église Saint-Pierre- de-Montmartre. En 1853, les villageois demandèrent l'autorisation de construire une nouvelle église, autorisation votée en 1858 par le Conseil municipal de Paris. La première pierre fut posée en mai 1859. La construction, en style néoroman, fut confiée à l'architecte Paul-Eugène Lequeux (1806-1873). En 1863, un décret impérial créa la nouvelle paroisse dont l'église est dédiée à Notre-Dame de l'Immaculée Conception de Clignancourt. Sous la Commune, l'église fut saccagée. Bien qu'elle souffre d'un léger manque de lumière l’église possède de très belles toiles réalisées par des artistes de renom (Félix-Joseph Barrias, Michel Dumas, Romain Cazes). Son chœur orné de peintures murales et de vitraux figuratifs dégage une chaleur artistique certaine que lui dispute une très belle chapelle axiale de la Vierge. La nef est décorée de vitraux historiés dans le style Art Déco. Messes avec orgue Le samedi à 18h30, le dimanche à 10h et 11h30 L’orgue Le grand-orgue de tribune a été construit par Merklin en 1893. Méticuleusement entretenu, il est resté intact jusqu’en 1970. A cette date, la Maison Beuchet-Debierre réalisa un agrandissement du grand-orgue et une ré- harmonisation complète de la tuyauterie fut confiée à J. Picaud. A cette occasion, des Pleins-Jeux neufs furent ajoutés. En 1988, des travaux complémentaires furent effectués par Jacques Barbéris et la Manufacture Parisienne des Grandes Orgues ayants pour but d’améliorer l’instrument qui souffrait du chauffage. En 1990, le facteur Dargassies effectua une restauration complète qui permit de corriger la réharmonisation effectuée de 1970. 7 jeux neufs furent posés (Doublette 2’ au GO, Fourniture/Cymbale au GO ; Flûte Harmonique 8’, Flûte Octaviante 4’, Octavin 2’ et Carillon III au Récit. L’orgue a ainsi retrouvé sa couleur symphonique. L’orgue de chœur Cet orgue a été construit par la Maison Merklin en 1898. Il est resté proche de son état d’origine ( à part le soubassement arrière qui a été agrandi dans les années 1970) et a été restauré par Yves Fossaert en 2000.