Les orgues de Paris
ORGANS OF PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R

Notre Dame

des Victoires 1 - 2

Place des Petits-Pères, 75002 Paris Orgue de tribune

1739 - Lesclop

1870 - Barker

1898 - Abbey

1956 - Roethinger

1973 - Kern

1995 - Muhleisen

2015 - Fossaert & Muhleisen

IV/49 - traction mécanique - composition

L’église Notre Dame des Victoires est en fait, l‘ancienne chapelle des Pères augustins (Petits-Pères), construite dans les années 1629-1740. Après la Révolution française, elle devint église paroissiale. En 1836, le curé consacra l'église à la dévotion du Cœur Immaculé de Marie après que la Sainte Vierge lui soit apparue. Par la suite, l’église devenue un lieu de pèlerinage et fut érigée en basilique mineure en 1927. L'église ne possède pas de bas-côtés, mais une série continue de chapelles. L'église abrite de nombreuses œuvres d’art, parmi lesquelles un tombeau monumental dédié à Jean Baptiste Lully (1632-1687).
Photo: Jeroen de Haan L’instrument fut commandé en 1739 au facteur Lesclop. Il fut alors placé sur une magnifique tribune en chêne réalisée en 1739 par Louis Régnier. Malgré son état, il passa sans encombre la Révolution et fut relevé en 1851 par Cavaillé-Coll. En 1870, une reconstruction intégrale fut entreprise par Charles Spackmann Barker qui transforma l’instrument aux goûts du jour (Adjonction d’un Récit Expressif, changements de jeux). En 1898, Abbey effectua d’autres transformations importantes parmi lesquels : La suppression du Positif de Dos L’adjonction d’une console indépendante retournée L’inversion des claviers Le déplacement de la Pédale sur les côtés. En 1956, Edmond Alexandre Roethinger effectua quelques modifications de la composition pour aller dans un sens plus « néo-classique » et ajouta notamment des Pleins-Jeux. En 1973, un nouvel instrument a été construit par Alfred Kern dans un style néoclassique franco-allemand. Le buffet fut alors totalement restauré et environ sept jeux anciens prirent place dans la composition du nouvel orgue. Si les jeux de Mutations et les Anches sont plutôt inspirés de la facture classique française, les Pleins-Jeux sont inspirés de l’orgue nord-allemand. Une restauration a été réalisée par Muhleisen en 1995 et un relevage a été effectué par les facteurs Fossaert & Muhleisen en 2015.

Organiste titulaire

Luc Stellakis, David Cassan Organistes célèbres par le passé: François Roberday

Concerts

Occasionnellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, dimanche à 11h et 18h

Vidéos

David Cassan
Les orgues de Paris

Notre Dame

des Victoires 1 - 2

Place des Petits-Pères, 75002 Paris Orgue de tribune

1739 - Lesclop

1870 - Barker

1898 - Abbey

1956 - Roethinger

1973 - Kern

1995 - Muhleisen

2015 - Fossaert & Muhleisen

IV/49 - traction mécanique -

composition

ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R
Photo: Jeroen de Haan L’instrument fut commandé en 1739 au facteur Lesclop. Il fut alors placé sur une magnifique tribune en chêne réalisée en 1739 par Louis Régnier. Malgré son état, il passa sans encombre la Révolution et fut relevé en 1851 par Cavaillé- Coll. En 1870, une reconstruction intégrale fut entreprise par Charles Spackmann Barker qui transforma l’instrument aux goûts du jour (Adjonction d’un Récit Expressif, changements de jeux). En 1898, Abbey effectua d’autres transformations importantes parmi lesquels : La suppression du Positif de Dos L’adjonction d’une console indépendante retournée L’inversion des claviers Le déplacement de la Pédale sur les côtés. En 1956, Edmond Alexandre Roethinger effectua quelques modifications de la composition pour aller dans un sens plus « néo-classique » et ajouta notamment des Pleins-Jeux. En 1973, un nouvel instrument a été construit par Alfred Kern dans un style néoclassique franco-allemand. Le buffet fut alors totalement restauré et environ sept jeux anciens prirent place dans la composition du nouvel orgue. Si les jeux de Mutations et les Anches sont plutôt inspirés de la facture classique française, les Pleins-Jeux sont inspirés de l’orgue nord-allemand. Une restauration a été réalisée par Muhleisen en 1995 et un relevage a été effectué par les facteurs Fossaert & Muhleisen en 2015.

Organiste titulaire

Luc Stellakis, David Cassan Organistes célèbres par le passé: François Roberday

Concerts

Occasionnellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, dimanche à 11h et 18h

Vidéos

David Cassan