Les orgues de Paris
ORGANS OF PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R

Eglise Protestante Unie

du Saint-Esprit

5, rue Roquépine, 75008 Paris

1865 - Merklin-Schütze

1899/09 - Mutin-Cavaillé-Coll

II/14 (12) - mechanical traction - stoplist

La construction du temple, de 1863 à 1865, s’inscrit dans la deuxième phase de transformation de Paris. Dans ce nouveau quartier, les protestantes célébraient leur culte dans une chapelle en bois, la chapelle Saint Lazare, devenue trop étroite. Sur décision du baron Haussmann, en 1862, un terrain fut acheté rue Roquépine. Le projet de construction fut confié à Victor Baltard, architecte des Halles, et les travaux exécutés sous la direction de Théodore Ballu. Victor Baltard n’eut pas la liberté de réaliser son projet originel : l’impératrice Eugénie imposèrent une façade neutre, de caractère plus laïque que religieux. Le fronton triangulaire fut le seul élément décoratif admis. Le clocheton fut ajouté au début du XXe siècle. Il rappelle celui que V. Baltard avait édifié à Notre Dame de Lorette (Architect: Hippolyte Leon). Source: www.templedusaintesprit.fr/decouvrir/le- temple-du-saint-esprit/

Organiste titulaire

Kurt Lueders

Concerts

Tous les premiers dimanches du mois, à 10h Brèves auditions aux «portes ouvertes» le jeudi de 12h à 14h (sauf vacances)

Cultes avec orgue

Dimanche, 10h30 Vidéos Kurt Lueders
L’orgue du Temple Saint-Esprit inauguré à noël 1865 est l’œuvre de Merklin-Schütze et compte 10 jeux sur deux claviers dont un Récit commençant au deuxième ut et un pédalier court en tirasse. A l’origine, la tribune avait le même largeur que le buffet avec la console détachée au bord de la balustrade. En 1899, la tribune fut étendue par l’ajout des ailes obliques afin de procurer plus de place pour des chanteurs, tandis que l’instrument fut reconstruit par Charles Mutin. Il disposait désormais de 14 jeux dont deux emprunts à la pédale (avec une étendue, à l’époque rarissime, de 32 notes – claviers manuels de 56 notes chacun). Ayant constaté que malgré l’extension de la tribune tout travail raisonnable d’une chorale était impossible (exiguïté, buffet qui empêchait de voir le chef…), en 1909 on demanda à Mutin de reculer les éléments du rez-de-chaussée de la tribune, vidant tout le soubassement à l’exception de la console qui désormais se trouve exceptionnellement sous l’orgue ; le grand soufflet réservoir est posé derrière l’instrument. Un seul relevage a jalonné son histoire, vers 1970, par Danion/Gonzalez au cours duquel toute modification a été interdite. Depuis son achèvement définitif en 1909, l'orgue Merklin-Mutin n'a eu qu'un relevage, il y a un demi-siècle, compromise au cours des décennies qui ont suivi par la construction d'un nouveau plafond et d'importants dégâts d'eau lors d'une violente tempête. La ville de Paris l'a désignée parmi une poignée d'instruments historiques particulièrement méritants d'une restauration aujourd'hui, et la paroisse est à la recherche de mécènes désireux de contribuer à ce projet. Bien que l'instrument ne soit pas entièrement fiable dans son état actuel d’usure, il est régulièrement maintenu. La vidéo est proposée avec l’intention de mieux faire connaître ses qualités sonores exceptionnelles. (Kurt Lueders)
Les orgues de Paris

Eglise Protestante

Unie du Saint-

Esprit

5, rue Roquépine, 75008 Paris

1865 - Merklin-Schütze

1899/09 - Mutin-Cavaillé-Coll

II/14 (12) - mechanical traction - stoplist

ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R
La construction du temple, de 1863 à 1865, s’inscrit dans la deuxième phase de transformation de Paris. Dans ce nouveau quartier, les protestantes célébraient leur culte dans une chapelle en bois, la chapelle Saint Lazare, devenue trop étroite. Sur décision du baron Haussmann, en 1862, un terrain fut acheté rue Roquépine. Le projet de construction fut confié à Victor Baltard, architecte des Halles, et les travaux exécutés sous la direction de Théodore Ballu. Victor Baltard n’eut pas la liberté de réaliser son projet originel : l’impératrice Eugénie imposèrent une façade neutre, de caractère plus laïque que religieux. Le fronton triangulaire fut le seul élément décoratif admis. Le clocheton fut ajouté au début du XXe siècle. Il rappelle celui que V. Baltard avait édifié à Notre Dame de Lorette (Architect: Hippolyte Leon). Source: www.templedusaintesprit.fr/decouvrir/le-temple-du- saint-esprit/

Organiste titulaire

Kurt Lueders

Concerts

Tous les premiers dimanches du mois, à 10h Brèves auditions aux «portes ouvertes» le jeudi de 12h à 14h (sauf vacances)

Cultes avec orgue

Dimanche, 10h30 Vidéos Kurt Lueders
L’orgue du Temple Saint-Esprit inauguré à noël 1865 est l’œuvre de Merklin-Schütze et compte 10 jeux sur deux claviers dont un Récit commençant au deuxième ut et un pédalier court en tirasse. A l’origine, la tribune avait le même largeur que le buffet avec la console détachée au bord de la balustrade. En 1899, la tribune fut étendue par l’ajout des ailes obliques afin de procurer plus de place pour des chanteurs, tandis que l’instrument fut reconstruit par Charles Mutin. Il disposait désormais de 14 jeux dont deux emprunts à la pédale (avec une étendue, à l’époque rarissime, de 32 notes – claviers manuels de 56 notes chacun). Ayant constaté que malgré l’extension de la tribune tout travail raisonnable d’une chorale était impossible (exiguïté, buffet qui empêchait de voir le chef…), en 1909 on demanda à Mutin de reculer les éléments du rez-de- chaussée de la tribune, vidant tout le soubassement à l’exception de la console qui désormais se trouve exceptionnellement sous l’orgue ; le grand soufflet réservoir est posé derrière l’instrument. Un seul relevage a jalonné son histoire, vers 1970, au cours duquel toute modification a été interdite. Depuis son achèvement définitif en 1909, l'orgue Merklin- Mutin n'a eu qu'un relevage, il y a un demi-siècle, compromise au cours des décennies qui ont suivi par la construction d'un nouveau plafond et d'importants dégâts d'eau lors d'une violente tempête. La ville de Paris l'a désignée parmi une poignée d'instruments historiques particulièrement méritants d'une restauration aujourd'hui, et la paroisse est à la recherche de mécènes désireux de contribuer à ce projet. Bien que l'instrument ne soit pas entièrement fiable dans son état actuel d’usure, il est régulièrement maintenu. La vidéo est proposée avec l’intention de mieux faire connaître ses qualités sonores exceptionnelles. (Kurt Lueders)