Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES
Eglise suédoise 5, rue Méderine, 75017 Paris

1920 - Mutin (buffet)

1990 - Olof Hammarberg

II/18 - traction mécanique

I Principal 8 Oktava 4 Oktava 2 Fl. harmonique 8 Spetsflöjt 4 Mixtur III Trumpet 8 II Rörflöjt 8 Vox Retusa 4 Svegel 2 Salicional 8 Gedaktflöjt 4 Sesquialtera II Hautbois 8 Pédale Subbas 16 Gedaktbas 8 Flöjtbas 4 Fagott 16 II-I, I-P, II-P Tremolo
L’église La paroisse suédoise de Paris, de confession protestante, a été fondée en 1626. Dès le milieu du XVIIIème siècle, des cultes furent célébrés dans la chapelle de l’Ambassade de Suède située rue Jacob. L’actuel lieu de culte a été construit entre 1911 et 1913, c’est un bâtiment de brique rouge à l’architecture d’inspiration suédoise. Organiste titulaire Björn Åkerhage Cultes avec orgue Le dimanche à 11h L’orgue Avant la Révolution Française, se trouvait dans la chapelle de l’Ambassade suédoise, un petit orgue qui fut le tout premier orgue situé dans un tempe protestant à Paris. L’instrument fut probablement dispersé lors de la Révolution Française et il est possible que certains jeux furent intégrés dans l’orgue de l’Oratoire du Louvre après son attribution au culte Réformé. Dans l’ancienne église suédoise, Cavaillé-Coll livra un petit orgue qui fut réceptionné le 24 décembre 1878. L’instrument fut sans doute vendu lors de la construction de la nouvelle église en 1910. En 1920, après l’achèvement de l’édifice, Charles Mutin livra un nouvel instrument dans un buffet Art déco. En 1932, Beuchet effectua un relevage et installa une Pédale indépendante à traction pneumatique. En 1981, Haerpfer effectua un nouveau relevage et effectua des transformations dans le but d’adapter l’instrument à l’esthétique néo- classique. En 1990, l’instrument à bout de souffle, fut remplacé par un instrument neuf construit par l’entreprise suédoise Hammarberg. Le buffet fut réutilisé.
Les orgues de Paris
Eglise suédoise 5, rue Méderine, 75017 Paris

1920 - Mutin (buffet)

1990 - Olof Hammarberg

II/18 - traction mécanique

I Principal 8 Oktava 4 Oktava 2 Fl. harmonique 8 Spetsflöjt 4 Mixtur III Trumpet 8 II Rörflöjt 8 Vox Retusa 4 Svegel 2 Salicional 8 Gedaktflöjt 4 Sesquialtera II Hautbois 8 Pédale Subbas 16 Gedaktbas 8 Flöjtbas 4 Fagott 16 II-I, I-P, II-P Tremolo
ORGUES DE PARIS © 2021 Vincent Hildebrandt LES ORGUES
L’église La paroisse suédoise de Paris, de confession protestante, a été fondée en 1626. Dès le milieu du XVIIIème siècle, des cultes furent célébrés dans la chapelle de l’Ambassade de Suède située rue Jacob. L’actuel lieu de culte a été construit entre 1911 et 1913, c’est un bâtiment de brique rouge à l’architecture d’inspiration suédoise. Organiste titulaire Björn Åkerhage Cultes avec orgue Le dimanche à 11h L’orgue Avant la Révolution Française, se trouvait dans la chapelle de l’Ambassade suédoise, un petit orgue qui fut le tout premier orgue situé dans un tempe protestant à Paris. L’instrument fut probablement dispersé lors de la Révolution Française et il est possible que certains jeux furent intégrés dans l’orgue de l’Oratoire du Louvre après son attribution au culte Réformé. Dans l’ancienne église suédoise, Cavaillé-Coll livra un petit orgue qui fut réceptionné le 24 décembre 1878. L’instrument fut sans doute vendu lors de la construction de la nouvelle église en 1910. En 1920, après l’achèvement de l’édifice, Charles Mutin livra un nouvel instrument dans un buffet Art déco. En 1932, Beuchet effectua un relevage et installa une Pédale indépendante à traction pneumatique. En 1981, Haerpfer effectua un nouveau relevage et effectua des transformations dans le but d’adapter l’instrument à l’esthétique néo-classique. En 1990, l’instrument à bout de souffle, fut remplacé par un instrument neuf construit par l’entreprise suédoise Hammarberg. Le buffet fut réutilisé.