Les orgues de Paris
ORGANS OF PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R

Notre-Dame du Rosaire

194, rue Raymond-Losserane, 75014 Paris 1880/90 - Cavaillé-Coll

1956 – J.Picaud

1968 - ??

2004 - Dargassies

II/20 (16) - traction mécanique - composition

Organiste titulaire

Jorris Sauquet Organiste célèbre ayant été titulaire de l’instrument : Jan Fellot (Fellot (auteur du fameux livre sur "l'orgue classique français")

Concerts

Occasionellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, dimanche à 9h30, 11h et 19h Vidéos Jorris Sauquet
Cet instrument construit en 1890 par Aristide Cavaillé- Coll demeurera d’abord plusieurs années dans les ateliers du célèbre facteur avenue du Maine à Paris où il servira d’instrument de démonstration. Il sera alors essayé et joué par les plus grands organistes de l’époque. Il quitte ensuite les ateliers Cavaillé-Coll pour être installé provisoirement en l’église du Sacré-Cœur de Montmartre qui est en attente d’un instrument plus important. Il sera installé par la suite, dans les années 1910, sur la tribune de la toute nouvelle église Notre- Dame du Rosaire dans le 14ème arrondissement, église consacrée le 29 juin 1911. Il s’agit d’un instrument certes modeste (20 jeux, dont 16 réels), mais admirablement préservé et d’une grande qualité sonore. Il possède 2 claviers de 56 notes, un pédalier de 30 notes et des transmissions mécaniques. Texte : Thierry Correard. Note : La maintenance a été effectuée pendant de nombreuses années par Gutschenritter, puis par Marc Hédelin. À un moment inconnu, J. Picaud a ajouté un Plein Jeu IV au Récit (peut-être en remplacement d'un Octavin) à la demande de l'ancien titulaire, Jean Fellot (probablement en 1956, lors d'une inauguration par Marcel Dupré). En 1968, le Bourdon 16 du Grand est remplacé par une Doublette 2 ’. La dernière restauration date de 2004 et a été effectuée par Bernard Dargassies. Le programme des travaux fut le suivant : Suppression de la Doublette du Grand-Orgue Ajout d'un nouvel Octavin au Récit Remplacement du Bourdon du Grand-Orgue, en mauvais état, par un Bourdon provenant de l'ancien Cavaillé de l'Opéra comique de Paris Suppression du Plein Jeu du récit, ajouté dans les années 1950 et ajout d'un nouveau Plein Jeu IV au le GO.
La Société Immobilière de la Région Parisienne organisa en avril 1909 un concours auprès de ses architectes pour concevoir une église paroissiale au 196 rue de Vanves, dont le cahier des charges est inspiré par l’abbé Boyreau. Le projet retenu est celui de l'architecte Pierre Sardou pour une église en style romano- byzantin, avec probablement des influences roman-florentin, inspirée de celle des Saints Apôtres de Florence. L'église sera édifiée entre 1909 et 1911. Malheureusement, le ciborium, les luminaires et les grilles du chœur ont été enlevés en 1967, suite au réaménagement du chœur après le Concile Vatican II ! Heureusement, depuis les années 2000, l’église ne cesse d’être embellie par des œuvres contemporaines de grandes qualités. Le label "Patrimoine du XXe siècle" du Ministère de la Culture a été décerné à l'église Notre-Dame-du-Rosaire en 2011.
Les orgues de Paris

Notre-Dame du

Rosaire

194, rue Raymond-Losserane, 75014 Paris 1880/90 - Cavaillé-Coll

1956 – J.Picaud

1968 - ??

2004 - Dargassies

II/20 (16) - traction mécanique -

composition

ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL D-R
Cet instrument construit en 1890 par Aristide Cavaillé- Coll demeurera d’abord plusieurs années dans les ateliers du célèbre facteur avenue du Maine à Paris où il servira d’instrument de démonstration. Il sera alors essayé et joué par les plus grands organistes de l’époque. Il quitte ensuite les ateliers Cavaillé-Coll pour être installé provisoirement en l’église du Sacré-Cœur de Montmartre qui est en attente d’un instrument plus important. Il sera installé par la suite, dans les années 1910, sur la tribune de la toute nouvelle église Notre- Dame du Rosaire dans le 14ème arrondissement, église consacrée le 29 juin 1911. Il s’agit d’un instrument certes modeste (20 jeux, dont 16 réels), mais admirablement préservé et d’une grande qualité sonore. Il possède 2 claviers de 56 notes, un pédalier de 30 notes et des transmissions mécaniques. Texte : Thierry Correard. Note : La maintenance a été effectuée pendant de nombreuses années par Gutschenritter, puis par Marc Hédelin. À un moment inconnu, J. Picaud a ajouté un Plein Jeu IV au Récit (peut-être en remplacement d'un Octavin) à la demande de l'ancien titulaire, Jean Fellot (probablement en 1956, lors d'une inauguration par Marcel Dupré). En 1968, le Bourdon 16 du Grand est remplacé par une Doublette 2 ’. La dernière restauration date de 2004 et a été effectuée par Bernard Dargassies. Le programme des travaux fut le suivant : Suppression de la Doublette du Grand-Orgue Ajout d'un nouvel Octavin au Récit Remplacement du Bourdon du Grand-Orgue, en mauvais état, par un Bourdon provenant de l'ancien Cavaillé de l'Opéra comique de Paris Suppression du Plein Jeu du récit, ajouté dans les années 1950 et ajout d'un nouveau Plein Jeu IV au le GO.

Organiste titulaire

Jorris Sauquet Organiste célèbre ayant été titulaire de l’instrument : Jan Fellot (Fellot (auteur du fameux livre sur "l'orgue classique français")

Concerts

Occasionellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, dimanche à 9h30, 11h et 19h Vidéos Jorris Sauquet